Alors la théorie du "U", ou la théorie du "V", comme on veut. Moi j'aurais tendance à l'appeler la théorie du "W" hein. Bref. C'est la théorie du CULTURE SHOCK comme ils disent ici. Car on a eu un cours dessus au début, tellement ils veulent nous préparer et tout.

J'ai donc appris, grâce à la directrice du bureau du Conselling, que le culture shock refers to the physical and emotional discomfort related to having to adjust to a new cultural environment. Il est causé par  les différences. Différences de langue bien-sûr, mais aussi de climat, DE NOURRITURE, de système éducatif, de VALEURS, d'habitudes, de COMMUNICATION, de passe-temps, langage du corps (??) et notion d'espace personnel (TRES IMPORTANT). Ahhh l'espace personnel. Moi j'aime bien les habitations calmes, les trucs calmes, en France il faut bien, on a pas beaucoup d'espace. Ici, la discrétion est moins importante j'ai l'impression, ça crie, ça parle très fort, ça bouge beaucoup pour raconter un événement par exemple...

Comment le culture shock se manifeste ? Ouhlala c'est très varié : devenir super timide, ne pas vouloir aller vers les autres ne serait-ce que pour demander un simple renseignement, se sentir triste, isolé, seul, dormir trop ou pas assez, trop manger ou plus assez (perte d'appétit), devenir irritable, se sentir vulnérable, se planter dans ses études, devenir tout d'un coup hyper chauvin, ne plus quitter les étudiants qui viennent du même pays, devenir homesick, déclencher des maux de tête ou des douleurs d'estomac. Je suis passé par presque toutes ces étapes je crois :) Mais elles sont restées très échantillonnées. Sauf pour le plantage d'étude, et le coup des étudiants de même nationalité, car je traîne beaucoup avec Gwen (on va souvent vers les autres mais ensemble). Mais en tout cas je n'ai jamais éprouvé le besoin d'aller chercher une oreille attentive au Conselling !! Franchement faut pas déconner...