C'est tout gentil les petits commentaires laissés précédemment... Je reviendrai plus tard sur la théorie du "U".

Bon ben chui quand-même allé au HMV le lendemain, et j'en suis ressorti avec l'intégrale de la première saison de 24 (j'ai toujours attendu d'avoir tous les épisodes d'un coup pour les regarder), ainsi que la quatrième saison de South Park. J'aurais bien aimé quelques sous-titres et si possible en Français, car les voix ne sont pas boostées sur mon laptop et c'est souvent très dur de comprendre les dialogues. La vendeuse était outrée que ces deux coffrets n'intègrent pas de sous-titres avec la seconde langue nationale, je lui ai dit que ce n'était pas si grave et que je devrais m'en sortir, mais rien à faire elle était sous le choc.

Donc mon vendredi soir était tout planifié : research paper sur la rémunération des PDG à avancer (c'est très amusant d'ailleurs !), puis DVD au lit, mmm :) Mais vlatipa que Bruno me bipe sur MSN et met un certain temps à me convaincre de le rejoindre chez lui avant d'aller jouer au billard dans un bar. Forcément, avec ce que je pense actuellement des bars... Bon 24 ça sera pour une autre fois, et tant pis pour le devoir qui d'ailleurs est presque fini (saviez-vous que le PDG d'Oracle avait touché 700 millions de dollars en 2001 après la vente de ses options ?).

Je traverse Gerrard Street au bout de ma résidence et hop me voilà à Neill-Wacik. 5ème étage, suite D chambre 5. Runnie le Danois est là. Je l'aime bien le pti Runnie. Je ne l'ai pas vu depuis pas mal de temps, au début je ne le comprenais pas car il parle très vite (c'est fou comment les pays nordiques sont plus avancés que les pays latins sur l'apprentissage des langues, cela s'explique très bien mais ce n'est pas l'objet du post hehe). Et ce soir, je suis tout surpris de le piger à 80%. Un taux correct qui me permet en tout cas de donner la réplique et de prolonger les conversations. Bruno sort la chicha, je roule un peu, les bouteilles vides de bière au miel s'entassent dans le carton. Sur l'iPod, Muse, Safri, Guetta, les Daft, des conneries des années 70, Goldorak. On part au Mick E Finns, je joue pas au billard mais rigole avec Rob l'Allemand et un autre Danois dont j'ai oublié le nom (mais parfois ils ont des noms bizarres hein). Le Danois me propose d'aller au Guvernment samedi soir. Runnie me force la main pour devenir son équipier de babyfoot. Je me retrouve comme un cheveu sur la soupe au milieu de piliers de bars inconnus (la faune locale), Runnie au goal et moi en attaque. Mon Dieu je joue au babyfoot... Et bien je me démmerde pas si mal hehe. J'enchaîne les buts, mais je ne sais pas si c'est à mettre sur le compte de mon alcool qui désinhibe, celui des adversaires qui les handicape, en fait pas mal de gens sont torchés je crois. Quoi qu'il en soit, les clients du bar s'enchaînent et veulent nous défier ce soir mais personne ne parvient à nous battre. On finira un peu avant 2h sur le jeu de hockey, une sorte de babyfoot canadien avec des bonshommes jouant avec des crosses. C'est beaucoup plus rigolo car on peut se donner des coups de crosse, et le palET peut voler (il est retenu par une cloche en plastique qui prévient aussi de toute dégradation de clients trop éméchés). Les poignEEs* sont plus évoluées aussi, permettant d'effectuer des mouvements précis. Fous rires...

2h30, bon ben c'est l'heure d'une bonne pizza slice sur Yonge Street. On se fout de moi car je rigole bêtement.

3h, squat chez Bruno encore... Papotage. Mmm oui j'ai fait quelques progrès en anglais quand-même depuis août. Même si c'est vraiment mais alors vraiment pas encore ça lol.

4h, je retraverse la rue, et je pense au contraste avec la soirée précédente. Je ris au nez du gardien de Pitman qui décidément doit me prendre pour un fou, car c'est toujours le même que je croise quand j'ai un coup dans le pif. Dernière clope "en bas". Tiens, ils ont passé la tondeuse à gazon. Il fait 8°C. Ca va plutôt bien hein finalement.

*: correction post-commentaire