Il m'avait contacté sur un chat torontois. Il cherchait un gars pour lui et son copain. Proposition indécente, je clique sur le lien de son profil, je cherche la photo... Je soupire, un peu blasé, et lui réponds que ça va, j'ai reconnu Brad Pitt, et que j'attends une vraie photo. Un peu gêné, il me répondra le lendemain qu'il s'agit bien de lui avec preuves supplémentaires en pièces jointes. Je panique, je lui dis que je ne suis sûrement pas ce qu'ils recherchent. Me répond qu'ils aiment bien ma bouille, m'envoie une photo de son copain, belle gueule et corps parfait. On bascule sur MSN, je checke leur cam, ranhh mais c'est pas vrai, deux bombasses les bras autour du cou qui me font des sourires d'ange. Un premier rendez-vous qui foire quatre heures avant. Je me jure qu'on ne m'y reprendra pas. Puis les excuses, les blagues, les coucous adorables.... Ils se cassent en deux pour venir me voir deux jours plus tard. Drrinng. "We are in the lobby". Ouhlalala Manu calme-toi. L'ascenseur s'ouvre. J'en perd mon anglais. Imaginez Brad Pitt à 20 ans. Ils ont apporté un jeu de cartes. Pour modifier les règles avec moi. Les gages s'accumulent, ils sont très excités, et je me retrouve l'objet de toutes les attentions. Je monte la musique, éteins une lampe. Cela durera une heure. Une heure comme dans les rêves érotiques les plus osés. "see you soon !"  (oué alors quand vous voulez, guys). Clope au bec et adossé contre le mur, je les regarde presser le pas sous la pluie glaciale partant choper le dernier train. Je me dis qu'il ne faut pas qu'ils le ratent, allez savoir pourquoi.