Les petits mots s'enchaînent sur le tableau blanc de ma porte d'entrée : "Sur le pont d'Avignon, on y danse on y danse...", "Vive la Révolution !", etc... Bonne ambiance, même s'ils sont bien trop jeunes (entre 18 et 20 ans). C'est ainsi : la plus jolie des résidences est réservée aux "first year" et aux "exchange students". J'ai accueilli Bruno, un autre Français (de l'Essec). Plus que ça, je l'ai hébergé deux nuits et lui ai montré un peu la ville. Ma conclusion, au bout de ces deux journées, est la suivante : un étudiant d'une école de commerce ne SAIT PAS se débrouiller tout seul, c'est flagrant face à mouaa from university.

Les petites soirées avec notre petit groupe d'étrangers s'enchaînent et je sens que je progresse en compréhension. Gwen nous a rejoint (from Paris). Côté cours, ça y est j'ai ma carte d'étudiant, appelée "One Card". C'est elle qui me permet de bouffer et de photocopier sur le campus. J'ai presque réglé tous mes problèmes d'emploi du temps. J'ai mon jeudi après-midi et mon vendredi "off", et j'ai feinté en passant en cours du soir pour le management qui était complet en journée. Pour l'info, j'ai finalement pris un truc bidon sur les réseaux, les cours de bases de données étant complets eux aussi. Il ne me manque plus qu'un aval de Dauphine. Cette année j'essuie les plâtres de cet échange entre ma fac et Ryerson. J'ai déjà une petite liste d'améliorations et de commentaires....

Ai goûté le Minute Maid Cranberry (bof), les "Swiss Cheese" de Nabisco (trop bon), les pitas de Pitapit, le café crémeux du Bulldog (mais rien à voir avec les Bulldog hollandais, on leur a posé la question des dizaines de fois ;p). Me suis inscrit au sport, dans la salle de l'université.